Tout un défi, considérant que ces deux types de filets ont des qualités qui s’opposent. C’est en ajoutant une bavette, faite d’un tissu résistant, qu’on a réussi à obtenir la bonne combinaison entre absorption et rebond. 

Le filet dans le spectacle Corteo

Transportons-nous maintenant vers le spectacle Zarkana, où un immense filet de réception était déployé sous un numéro de trapèze volant. Il a fallu faire des ajustements, car le filet donnait trop de rebond aux artistes pour ce qui était prévu dans ce numéro. Mais l’idée d’un immense filet rebond leur est restée en tête.

C’est lors de la conception du spectacle Kurios que cette idée a resurgi. Et si on reprenait le problème observé sur Zarkana et qu’on l’amplifiait afin de créer un numéro d’une hauteur spectaculaire? 

Direction Las Vegas pour remonter le filet et mesurer les tensions d’origine. 

De retour à Montréal, nous avons également fait des tests avec des mailles de différentes formes. Les mailles carrées donnaient encore plus de rebond que les mailles en forme de nid d’abeille. Mais avec pour résultat un filet qui se déchire et une plaque de béton qui craque dans notre studio. Quand on dit beaucoup de tension…

Filet rebond - les mailles en forme de nid d'abeille - image
Les mailles en forme de nid d’abeille
Filet rebond - les mailles carrées - image
Les mailles carrées

Nous sommes donc retournés aux mailles en forme de nid d’abeille. Après quatre prototypes, l’acro-net est né (c’est le nom qu’on donne au filet rebond sur Kurios). 

Donc, le filet rebond, c’est comme une gigantesque trampoline? 

Pas tout à fait. Le langage acrobatique reste le même, mais la vitesse de réaction du filet lors du rebond est beaucoup plus lente. Les artistes doivent apprendre à être patients pour bien exécuter leurs mouvements. 

Mais une fois qu’ils s’y sont adaptés, le résultat est particulièrement intéressant.

Pour maximiser l’effet de rebond sur cette énorme surface (on parle d’environ 12 x 9 mètres), les artistes se placent autour de l’acrobate qui saute pour l’assister. Travail d’équipe!

Lire aussi : L’histoire sanglante derrière la robe fleurie de Luzia

Share this story...