la robe d'eau Helene Fischer - image

En bref

Une robe d’eau, pourquoi pas? Helene Fischer, la plus grande pop star allemande, nous a demandé de créer son spectacle pour sa tournée de 2017. Elle avait une demande majeure : intégrer l’eau de manière innovante et captivante. Avec 45 DEGREES, une division du Cirque du Soleil, nous avons exploré comment créer une robe avec ce matériau qui est tout sauf facile à maîtriser.

croquis 1
croquis 2

Un défi imprévu

Trouver un moyen de rendre l’eau visible de loin? Pas si facile. Notre solution a été d’ajouter de l’air dans l’eau pour la rendre plus blanche et donc visible depuis une plus grande distance.

Après quelques semaines, nous avons reçu un prototype de la moitié de la ceinture qui pouvait être testé sur Helene. Compte tenu du poids de la structure, entièrement en acier inoxydable, il fallait s’assurer qu’elle puisse reposer sur les hanches de l’artiste. Ce qui n’était pas le cas. Le prototype a donc été retourné à Crystal à Paris, qui en assurait la fabrication, pour y apporter les ajustements nécessaires.

la robe d'eau - prototype 1 - image
Le prototype de la moitié de ceinture.

En attendant que le modèle final de la robe d’eau soit prêt, nous avons développé la décoration qui ornerait la devanture de la robe.

Nous avons ensuite procédé au moulage de la dentelle dans un uréthane. Ce processus rend la dentelle plus rigide et améliore l’esthétisme des parties autoportantes de la ceinture ainsi que des épaules

la robe d'eau processus - image

L’étape finale de la robe d’eau a consisté à fixer les décorations à la ceinture et à faire les derniers ajustements pour s’assurer que les décorations n’entrent pas en conflit avec celles déjà installées ou avec les mouvement d’Helene. Une fois l’équilibre artistique atteint, la robe était prête pour la scène.

la robe d'eau finale

Le résultat ?

Un facteur d’étonnement et le point culminant du spectacle.

Share this story...