Pour ce projet de lasers et de performance humaine, nous nous sommes associés à Adam Hummel et 4U2C. Le concept était d’utiliser le sol comme un écran sur lequel on pouvait projeter de la vidéo et du laser pour créer une zone au milieu de laquelle l’artiste pouvait jouer.

lasers et performance humaine - image
L’artiste sur scène.
Dessin du concept originel.

Nous avons sauté sur la planche à dessin et avons conçu de nombreuses sections géométriques dans lesquelles l’artiste pouvait s’exprimer.

lasers 1 - image
Cercle.
lasers 2 - image
Carré.
lasers 3 - image
Triangle.
lasers 4 - image
Oh, encore un cercle.
lasers 5 - image
Vous reprendrez bien un cercle ?
lasers 6 - image
Ou une triade de cercles ?

Contrairement à la froideur habituelle du laser, ce nouveau mélange de langages entre vidéo projection, lasers et perfomance humaine a créé une certaine poésie.

Lasers - image
La scène.

Alors, comment tout cela fonctionne-t-il ?

Deux vidéoprojecteurs sont installés dans des directions opposées, l’un au plafond et l’autre au sol. Au plafond, nous avons ajouté un laser qui projette directement à travers une toile. Cette toile nous a permis d’exploiter une surface de projection supplémentaire entre le plafond et le sol. En ajoutant de la fumée à tout cela, nous avons pu rendre le faisceau laser encore plus visible.

Lasers et performance finale - image

Le résultat a été une performance époustouflante d’équilibre sur mains à l’ouverture du C2 Montréal 2018.

Le résultat de ce mélange ?

Le projet est prometteur, nous n’avons touché que la surface de ce qui est faisable. Cette alliance entre le laser, la performance humaine et la projection vidéo ouvre la porte à encore plus de possibilités que nous allons probablement explorer dans le futur. À suivre…

Lire aussi : La robe d’eau d’Helene Fischer

Share this story...